Viaja (2007)

Teofilo Chantre
Distribution Harmonia

On découvre dans Viaja un timbre chaleureux, un jeu de guitare fluide, des compositions intimistes. La manière de faire brésilienne déjà présente dans ses précédents albums, se retrouve souvent dans « Viajà », comme si Teofilo inventait la bossa nova capverdienne, un léger jazz créole. Il suffit d’écouter son sublime duo Segunda Geração avec sa compatriote Mayra Andrade, elle aussi amoureuse de la mélodie brésilienne.

D’autres chansons, la tendre et désabusée Chelicha (caprice), la fraternelle Appel pa tude Naçon (appel à toutes les nations), le regret Tchoro di Guiné (la complainte de la Guinée), le départ et la méditation avec Bô Viaja (ton voyage) ou l’amour déçu de Dérobade sont co-signés par Vitorino Chantre, son père.

« Viajà » a été enregistré en partie à Mindelo avec la complicité du grand Bau, l’un des meilleurs musiciens du Cap-Vert, et de Hernani Almeida, le jeune guitariste qui monte. Une première pour Teofilo Chantre qui a chanté dans une ambiance particulière :« Nous prenions notre temps. Manger dans la convivialité avant d’enregistrer. C’était parfois magique, à l’exemple de la voix que j’ai sur le morceau Bô Viaja et que j’ai gardée. Je ne pourrai jamais la refaire à Paris ».

Une fois de plus, Teofilo Chantre parvient à donner une forme musicale à la célèbre formule du grand Miguel Torga : « L’universel, c’est le local moins les murs »




Titres de l'album
  1 Chelicha
  2 Comme on aime
  3 Apel pa tude naçon
  4 Tchoro di Guiné
  5 Bô Viaja
  6 Oh M'Dalena
  7 Segunda Geração (avec Mayra Andrade)
  8 Nha Raquel
  9 Beijamor
10 Toca Pilon
11 Beijo Primordial
12 Necessariamente
13 Dérobade