Azulando (2004)

Teofilo Chantre
Distribution Harmonia

En 2004, l’album « Azulando » — qu’on pourrait traduire par « bleuïssant » — décline une riche palette de nuances, de l’indigo à l’outremer. «Pour moi, le bleu est intimement lié à la sodade, explique Teofilo. Mais ce n’est pas vraiment un « concept » ou quelque chose comme ça. Certaines chansons de ce disque ont été écrites il y a quinze ans ; je me contente de suivre mon chemin».

Fidèle à l’équipe musicale qui le suit depuis plusieurs années au disque comme à la scène (Jacky Fourniret, accordéon ; Fabrice Thompson, batterie et percussions ; Sébastien Gastine, contrebasse et basse électrique ; Kim Dan Le Oc Mach, violon), Teofilo Chantre est également accompagné de nombreux invités, dont Cesaria Evora (présente sur Mãe pa fidje) et Bonga, la grande voix angolaise (Canta Cabo Verde).

Au détour d’un titre - Des Bleuets dans les blés, cosigné par Marc Estève, le complice d’Art Mengo - Teofilo prouve sans effort que la langue de Molière s’adapte parfaitement à sa voix de brume marine… Les textes témoignent comme toujours d’une attention aux humbles et aux déclassés, privilégiant une tendresse feutrée aux manifestes bruyants. Certains sont signés Vitorino Chantre, père du chanteur : «Il m’a toujours encouragé, précise-t-il ; c’était une forme d’hommage de lui demander des textes».


Titres de l'album
  1 Bola Azul
  2 Nada Mas Nada Menos
  3 Des Bleuets Dans Les Blés
  4 Mae Pa Fidje (avec Césaria Evora)
  5 Amor Dum So
  6 Canta Cabo Verde (avec Bonga)
  7 Promessa
  8 Segredo Na Luar
  9 Hoje
10 Vadiamundo
11 Fonte Di Nha Sodade
12 Encanto Di Cretcheu
13 Um Novo Amor